Road Trip dans les Lofoten

La valise tout juste vidée après le séjour en Laponie suédoise, et me voilà plus prête que jamais à la remplir de nouveau pour repartir en vadrouille ! Cette fois-ci, direction la Norvège et plus particulièrement les merveilleuses îles Lofoten. Une destination que je rêvais de découvrir et de capturer dans mon boîtier. Chose dite, chose faite ! 3 copines, une voiture, un sac à dos et c’est parti pour l’aventure… C’est d’ailleurs LE bon mot pour décrire cette semaine, où nous sommes passées des larmes de peur aux larmes de joie. Je vais donc remettre les choses dans l’ordre afin de vous expliquer ce rêve dont je me réveille doucement… Here we go again !

Sans titre.png

Samedi 30 mars :

Les Lofoten étant à 16h de route de Sundsvall, nous avions décidé de faire le trajet sur deux jours. Nous sommes donc parti à 13h le samedi, après notre examen de Suédois (car oui les examens se déroulent les samedi matins en Suède) en direction de la ville de Luleå. Ne souhaitant passer que la nuit là-bas nous avions opté pour du Couchsurfing pour ne rien dépenser.

Mais qu’est-ce que le « Couchsurfing » ?  Par définition le Couchsurfing est une pratique d’hébergement de particuliers à particuliers qui a pour but d’héberger ou d’être hébergé chez quelqu’un, pour une nuit ou quelques jours, gratuitement. La demande se fait comme pour la location d’un Airbnb, via une application mobile ou simplement par Internet. Il suffit d’entrer la destination et demander aux personnes proposées si celles-ci accepteraient de recevoir un Couchsurfer d’une date à une autre.

Résultat de recherche d'images pour "logo couchsurfing"

Bien évidemment il faut se méfier de certaines annonces, mais pour notre part, nous avons eu beaucoup de chance. Nous avions demandé à une jeune suédoise d’une trentaine d’année vivant seule, s’il lui était possible de recevoir 4 filles pour une nuit. Celle-ci nous a directement répondu positivement et nous ne l’avons pas regretté. Dès notre arrivée dans la soirée, nous avions l’impression d’être chez une amie. Elle nous a accueilli les bras ouverts et nous a laissé son salon pour la nuit. Je recommande donc grandement le Couchsurfing pour des raisons économiques mais aussi et surtout car c’est un très bon moyen de rencontrer des gens très intéressants et d’échanger avec eux.

 

Dimanche 31 mars :

Après une nuit passée à 4 sur un matelas deux places, nous étions prêtes à reprendre la route pour les 10h qu’il nous restait avant d’atteindre notre deuxième destination : Andenes, et cette fois-ci en Norvège. Nous avons repris la route aux alentours de 9h en faisant bien attention au changement d’heure et en espérant arriver en début de soirée. Halala… Si seulement…

Le trajet se déroulait à merveille, nous reprenions la même route que celle que nous avions prise pour aller en Laponie. Nous étions donc ravies de repasser par Kiruna ainsi que le parc National d’Abisko sous un magnifique ciel bleu. Seulement, le temps change très rapidement, et plus nous nous rapprochions de la Norvège et de ses montagnes, plus le temps se couvrait. En quelques kilomètres nous sommes passés d’un magnifique ciel bleu, à une énorme tempête de neige. Et je n’exagère rien (malheureusement).

56426986_2283777098576578_5993624821458534400_n.jpg

Avant…

56962095_339366750044614_2729511347933937664_n.jpg

…après (et la route était encore bien visible au moment de la photo).

Nous nous sommes retrouvées sur une route blanche, dans un décor blanc entourées de murs blanc. En clair, il nous était impossible d’avancer car tout était blanc, nous étions dans une bulle blanche et c’est là que nous avons commencé à paniquer. Nous étions donc arrêtées au milieu de la route complètement enneigée, n’ayant aucune visibilité devant, derrière ou sur les côtés mais surtout aucune possibilité d’être vu en retour.

Mais n’ayant pas forcément envie de passer la nuit dans la voiture et mourir de froid, nous avons toutes su retenir nos larmes et tenté tant bien que mal d’avancer.

Nous avons finalement réussi à atteindre la frontière (je ne sais par quel miracle) mais celle-ci était fermée… En effet, la route qui relie Abisko (Suède) à Narvik (Norvège) est réputée pour être très dangereuse en hiver et est donc souvent fermée. A ce moment-là, deux options s’offraient à nous : attendre toute la nuit dans la voiture que la frontière ouvre, ou passer une nuit à l’hôtel et retenter le lendemain.

Nous avons donc opté pour l’option numéro 2, évidement. Heureusement, un hôtel se tenait juste à coté de la frontière (au milieu de nulle part) dans lequel des chambres étaient encore disponibles. Cet hôtel étant équipé d’un sauna (comme à peu près tous les hôtels, campings et Airbnb en Suède) nous ne nous sommes pas faites prier pour y sauter dedans et tenter d’oublier ces deux longues heures de frayeur.

 

Lundi 1 avril :

Etant quand même au bout du monde une fois de plus, nous avons toutes été réveillées assez tôt par la lumière du jour. Et oui, ça y est, le soleil pointe le bout de son nez très tôt maintenant. Dès 4:30 la lumière du jour se distingue dans le ciel. Mais c’était très positif, car cela voulait dire que le soleil était là, et donc que nous allions peut-être enfin réussir à passer de l’autre côté de la frontière.

Dès 8h, nous avons chargé la voiture en croisant les doigts pour que la route soit ouverte. Nous avons su dans le même temps qu’une avalanche de 10 mètres était tombée la veille sur la route, et que c’était la raison pour laquelle celle-ci avait été fermée toute la nuit. Nous avons attendu 30 minutes, puis la route a été ré-ouverte. Leur technique était la suivante : les voitures étaient envoyées par groupe précédé et succédé par des dé-neigeuses. En voyant les murs de neige qui bordaient la route, nous avons compris pourquoi celle-ci avait été impraticable la veille.

Nous avons finalement pu atteindre la ville de Narvik et continuer notre route correctement, sous un beau temps. Il nous restait un peu moins de 4 heures pour atteindre la petite ville portuaire d’Andenes. Mais encore une fois, plus nous nous dirigions vers le nord, plus le temps se couvrait. Cette fois-ci ce n’était pas de la neige, mais de la pluie et du vent. Mais nous avons quand même vu de très beaux paysages en chemin, et des prés remplis de rennes. Welcome to Norway !🇳🇴

lofoten.jpg

Une fois arrivée à destination, aux alentours de 14h, nous avons rencontré la personne s’occupant de notre Airbnb et du « Whales Sea Safari » (safari en mer pour voir les baleines) que nous avions planifié pour le lendemain. Un homme très accueillant avec qui nous avons beaucoup discuté, mais qui nous a malheureusement annoncé qu’en raison de la météo et d’une mer trop agitée et donc dangereuse, le safari n’aurait pas lieu… Nous n’irons donc pas approcher les baleines… 😦

 

IMG_2446.JPG

Andenes sous la pluie.

IMG_2441.JPG

Le soir même, après une petite balade en bord de mer sous la pluie, nous sommes allées dans une espèce de petit camping au milieu de nulle part entre terre et mer, où nous avions accès à un jacuzzi (« Hot pool ») avec vu sur la mer. Mais une fois encore, à peine le temps de dire que nous étions chanceuses de vivre cela, qu’une grosse averse non pas de neige ou de pluie cette fois-ci, mais de grêle, nous est tombée dessus. On commençait vraiment à se demander ce que le temps avait contre nous…

pool.jpg

Maha, Sandra et moi (et Julia derrière la caméra).

IMG_2494.JPG

IMG_2497.JPG

Coucher de soleil sur Andenes.

 

Mardi 2 avril :

Le safari des baleines étant annulé, nous avons repris la route pour atteindre la ville de Leknes, en plein cœur des Lofoten cette fois ci. Nous avons pris tout notre temps sur la route, pour admirer les paysages qui s’offraient petit à petit à nous et s’arrêter tous les 5km pour prendre des photos… ou chercher un magasin pour changer les essuie-glaces qui ne nettoyaient plus rien !

Bref, après une belle petite mésaventure une fois de plus, nous sommes ENFIN arrivées au cœur des Lofoten, à Leknes, dans un petit camping où nous allions rester pour la fin de semaine.

IMG_2510.JPG

Vous voyez la première petite cabane ? C’était chez nous ! 

En fin de journée, après une petite balade dans les alentours, nous étions agréablement surprises de voir le ciel se dégager et laisser place à un beau coucher de soleil. Une fois la nuit tombée, nous avons profité du sauna (encore et toujours) en croisant les doigts pour apercevoir des aurores boréales !

sauna (2).jpg

Le sauna étant dans une petite cabane indépendante, nous sortions toutes les 10 minutes à tour de rôle pour vérifier si Aurore pointait le bout de son nez. Nous essayions de ne pas être trop optimiste, car nous avions bien compris que nous avions un peu la poisse depuis le début du séjour.

Vers 22:30, c’était au tour de Julia de passer la tête dehors. Dès que nous l’avons entendu hurler

, nous avons tout de suite compris ce qu’il se passait. Ça y est, elles étaient là ! Nous sommes sorties en furie, en maillot de bain dans le froid et pieds nus dans la neige, et nous avons commencé à apercevoir de légères petites traces verdâtres dans le ciel, parmi les milliers d’étoiles (je n’en avais jamais vu autant dans le ciel d’ailleurs).

A peine le temps de s’habiller un peu plus chaudement que de belles aurores illuminaient le ciel. C’était magnifique, mais je ne saurai même pas comment vous les décrire. C’est lumineux, coloré et lent mais blanc et furtif à la fois. Bref, nous avons hurlé, crié et pleuré devant cette beauté de la nature, en réalisant enfin la chance que nous avions !

55882308_424331265067549_2902567335615266816_n.jpg

Quoi de mieux qu’une petite heure de spectacle pour passer une nuit paisible, la tête dans… les aurores boréales ?

55887626_1124133441107530_4341340899708502016_n.jpg

 

Mercredi 3 avril :

Dès le réveil, nous avons constaté un temps encore bien mitigé, pluvieux et frais, mais cela ne nous a pas arrêté pour autant. Nous sommes allées à Unstad, endroit réputé pour le surf. Malgré des températures très basses, un vent plus que frais et une eau glaciale, beaucoup de courageux étaient sur leurs planches et profitaient des belles vagues.

IMG_2563.JPG

IMG_2568.JPG

Après ça nous avons repris la route en direction de la fameuse plage d’Hauckland. Etant toujours dans l’optique de s’arrêter dès qu’on souhaitait admirer un beau paysage et prendre des photos, nous avons rencontré un petit animal très curieux lors d’une pause en bord de route : une petite hermine. Puis nous avons aussi vu des poissons… mais morts! Sacrés Norvégiens

IMG_2604.JPG

 

IMG_2615.jpg

Coucou toi ! 

IMG_2619.JPG

Qui veut du poisson ? 

Une fois arrivées à Hauckland Beach, nous avons admiré la clarté de l’eau (mais pas celle du ciel malheureusement), en faisait une petite randonnée qui nous a occupé tout l’après midi. Malgré la pluie, le brouillard et le froid, nous avons passé un super moment dans un cadre magnifique. Regardez…

IMG_2639.JPG

IMG_2638.JPG

IMG_2668.JPG

IMG_2677.JPG

IMG_2694.JPG

IMG_2702.JPG

Magnifique, même sous la pluie.

 

Jeudi 4 avril : 

IMG_2721.JPG

IMG_2743.JPG

 

Quel bonheur de se réveiller sous un temps radieux, un ciel bleu et des montagnes dégagées ! Nous n’avons pas traîné dès le matin et nous sommes parti dans le petit village de Reine, où nous avions prévu de faire une randonnée afin d’atteindre un point de vue mythique sur les Lofoten et le fjord.

Hm hm, encore une belle et intelligente idée que nous avons eue… Les Norvégiens partent du principe que la nature ne doit pas être touchées, ce qui n’est pas du tout stupide. Seulement cela voulait dire que pour faire la randonnée, nous étions totalement livrées à nous même. Aucun chemin à suivre, mais une montagne enneigée à escalader… Je ne rigole pas, nous avons essayé, mais nous n’étions ni entraînées, ni équipées comme il le fallait pour escalader cette montagne. Au bout de 30 minutes de persévérance à glisser sur les rochers, nous avons abandonné et fait demi-tour (la descente était encore plus périlleuse que la montée).

Puis nous nous sommes réconfortées en allant dans un café et la serveuse nous a dit que seul les personnes énormément entraînées et équipées arrivaient à gravir la montagne, et qu’il n’était pas rare que des hélicoptères soient envoyés pour secourir des personnes essayant d’y monter. Well… !

Finalement ce n’était pas plus mal, nous avons pu profiter à fond du très joli petit village de Reine :

IMG_2791.JPG

IMG_2799.JPG

IMG_2814.JPG

IMG_2825.JPG

 

Puis, seule Julia et moi avons pris la décision de faire du canoë, malgré la température extérieure (et le prix aussi), mais je ne regrette pas du tout cette activité. Nous étions toutes les deux sur notre canoë accompagnées d’un guide espagnol très gentil que nous suivions.

Oui oui, nous étions dans un fjord norvégien, au milieu des Lofoten en canoë… Mais quelle chance ! Malgré des pieds et des mains congelés, c’était un vrai moment de bonheur où nous en avons pris pleins les yeux.

56852726_2108880002571234_7451285431221485568_n.jpg

56764584_585090721969640_8725861356206555136_n.jpg

Après un coucher de soleil aux couleurs rose gold, la nuit est tombée et le ciel était dégagé mais aucune aurore ne se présentait… Car il faut savoir que début avril est le moment de l’année où les aurores commencent à disparaître. Ce n’est qu’à 1h du matin, lorsque je suis sortie de notre petite cabane pour aller aux « Water Closed », que j’ai aperçu de petites aurores boréales. Comme quoi, avoir une petite vessie peut être très avantageux parfois.

IMG_2872.JPG

 

Vendredi 5 avril :

Au programme de la journée : petite randonnée pour atteindre Klavilka beach ! Cette fois ci nous nous étions bien renseignées quant à la dangerosité de la randonnée. Celle-ci était plus compliquée que l’ascension du Puy de Dôme, on est bien d’accord, mais tout à fait à notre portée quand même.

im.jpg

Nous avons finalement atteint la magnifique et sauvage plage de Klavilka. Une eau turquoise, des montagnes rocheuses et un magnifique soleil… un combo ultime qui donnait vraiment envie de plonger dedans (en oubliant la température négative, évidemment).

IMG_2879.JPG

IMG_2917.JPG

IMG_2942.JPG

C’était encore une fois un super moment où nous en avons pris pleins les yeux !

Le soir nous avons décidé de retourner au Sauna, en se disant que c’était peut-être la solution pour faire venir les aurores boréales pour notre dernière soirée. Quelle bonne idée nous avons eu ! Dès 23h, des aurores boréales bien plus intenses que celles que nous avions déjà vu ont complètement recouvert le ciel. Bleues, rouges, vertes, blanches… Je ne saurai comment décrire ce moment.. . C’était MAGIQUE !

56236073_648325945589475_5616948007686635520_n.jpg

56656126_432474520860957_6008479738945863680_n.jpg

Le gérant du camping nous a d’ailleurs dit qu’elles étaient vraiment belles et que nous avons eu beaucoup de chance d’en voir d’aussi intenses pour notre dernière soirée. Le spectacle a duré une bonne heure, et nous l’avons admiré jusqu’au bout, assises sur nos chaises au milieu du camping avec un plaid sur les genoux. Quel bonheur !

 

Samedi 6 avril :

Nous avions décidé en amont de reprendre la route assez tôt et essayer de rentrer jusqu’à Sundsvall directement, sans faire d’étape pour la nuit. Nous avons pris la route dans la matinée, puis nous nous sommes arrêtées dans un petit port afin d’admirer une dernière fois ces beaux paysages.

port.jpg

Puis nous avons finalement repris la route sous un temps magnifique et nous avons même pu traverser la frontière pour rentrer dans notre pays d’accueil sans aucun problème ouuuuf !

Puis nous avons finalement atteint Sundsvall à 4h du matin le dimanche, après 16h de route. C’était un peu long sachant qu’on ne voulait pas rentrer, mais entre copines le temps passe plus vite.

 

Dimanche 7 avril :  

Ça y est, l’aventure terminée et un magnifique rêve de réalisé. Nous avons toutes les 4 passé une semaine chargée en émotions et qui nous comble désormais de magnifiques souvenirs. Une semaine à rire, pleurer et à dire « Waaaaouh ! » tous les 500m.

Quelle aventure inoubliable du début à la fin ! Je ne vous cache pas que ces beaux paysages et ces petites cabanes rouges et jaunes nous manquent déjà beaucoup et qu’il est dur de remettre les pieds sur terre après une semaine de découverte et de lâcher prise, mais il est temps de retourner à l’école.

Merci merci et encore merci à ces merveilleuses copines pour ce road trip que nous n’oublierons jamais ❤

IMG_2801.JPG

For Maha and Sandra (et Juju bien-sûr): Thank you girls for this amazing week we spent together in the middle of paradise! It was full of surprises, good and bad of course, but we did it!  We’ve been through hard moments where we were closed to death, but we survived. I am sooooo thankfull for everything: Maha’s car, good food, beautiful landscapes, laughs and happiness! I love you so much and this was the best trip I’ve ever made! I will never forget ❤

 

IMG_2758.JPG

Je pense que vous l’aurez compris, mais ce voyage était de loin le meilleur. Entre terre et mer, montagne et plage ce fût une semaine tant enrichissante que dépaysante. Au final nos petites galères nous font maintenant rire et on en tire même beaucoup de bien.

Je ne me rend toujours pas compte que j’ai réalisé ce rêve-là, visiter et admirer la beauté de ces îles si reculées du monde. Je conseille donc à 1000% cette destination, car tout est très sauvage et pourtant tout y est.

Alors si un jour vous hésitez à aller découvrir ce petit coin de paradis, je vous assure que ça en vaut le détour et que vous ne le regretterez pas 😉

Océane 🙂