Retour à la réalité

IMG_4087.JPG

28/05/19, 3:38, le soleil se lève sur Sundsvall.

Mardi 28 mai, après 5 mois remplis de découvertes, de changements, de nouveautés et de Fika, l’aventure suédoise s’est terminée pour moi. Et oui comme disent les français « toutes les bonnes choses ont une fin ».

suede depart.jpg

Je ne vais pas vous cacher que ce mardi 28 mai n’a pas été la journée la plus joyeuse de mon aventure, bien au contraire. Ayant terminé les cours au début du mois de mai, et ayant trouvé un stage commençant début juin, je n’ai pas eu d’autre choix que de rentrer un petit peu plus tôt que prévu mais sans mon acolyte Ilona. Il n’a donc pas été facile de passer la journée seule dans les transports et l’aéroport en sachant que tout le monde était encore à Nacksta.

Au début de l’aventure nous passons tous par une phase d’adaptation qui peut s’avérer plus ou moins longue et compliquée selon les personnes. Pour ma part, il m’aura fallu un bon mois pour prendre pleinement mes marques, m’adapter au mode de vie suédois et m’attacher à mes compagnons Erasmus. Me voilà maintenant déjà de retour en France et je n’arrive pas à réaliser que je n’y retournerai pas le semestre prochain et que cette aventure n’est déjà plus qu’un souvenir. Il est d’autant plus difficile moralement de se dire que je ne reverrai peut-être jamais toutes les personnes que j’ai rencontré et qui ont fait parti de mon quotidien durant ces 5 derniers mois. Cela joue énormément sur le moral, et brise clairement le cœur au moment douloureux des aux-revoir.

Vous devez vous dire que c’est un mal pour un bien de rentrer « dans son pays », car c’est là où nous avons tous nos proches. Mais il est parfois difficile de retrouver ses repères et de se réadapter à sa vie d’avant. Je ne saurai même pas comment expliquer clairement ce que je ressens, mais il est pour le moment encore dur de se réadapter à la culture française. Et oui, il n’est pas facile de s’adapter à une autre culture, un autre climat, un autre environnement et une autre façon de vivre, mais il est encore plus difficile de devoir s’en défaire au moment où on s’y sent le mieux.

Pour celles et ceux qui rentrent bientôt, préparez-vous à répondre à ces deux questions :
« alors comment c’était ? » ou encore « contente d’être de retour ? ». Je m’y étais préparé je vous assure, mais comment résumer les 5 mois les plus fous d’une petite vie en une seule phrase ? Personnellement, je n’y suis pas arrivée et je n’y arrive toujours pas. Les larmes montent très rapidement et facilement lorsque je raconte des anecdotes de ma vie d’Erasmus ou de mes voyages.

Le fait de revenir dans son pays d’origine après avoir vécu des mois hors du commun, est perçu comme un bon en arrière énorme. En rentrant, je me suis rendu compte que rien n’avait changé dans mon environnement d’avant, mais que quelque chose en moi était différent. C’est comme si j’étais une inconnue dans ma propre vie. C’est sans doute ce qui a été le plus dur, faire un bond en arrière considérable en ayant le sentiment d’avoir personnellement grandi et fait un énorme pas en avant. C’est donc un sentiment très étrange, et il m’arrive même souvent de me demander si tout ça n’était pas qu’un simple rêve…

resume.jpg

Alors comme vous avez pu le constater, le retour en France n’aura pas été le moment le plus confortable de l’aventure. Néanmoins, c’est avec cette petite semaine de recul que les choses se mettent petit à petit en ordre dans ma tête. Alors oui je suis toujours aussi triste et nostalgique que cette aventure soit déjà derrière moi, mais je sais maintenant ce qu’elle m’a apporté : des amis à travers l’Europe et une approche des petits tracas de la vie totalement différente.

Je ne dirai pas que ces 5 mois m’ont fait changer, mais je dirai plutôt que j’en ressors grandi. J’ai appris à me débrouiller administrativement dans un pays où la langue est incompréhensible. J’ai appris à faire mes courses et du shopping en Couronne Suédoise tout en faisant attention à mon budget en Euros. J’ai appris à organiser des voyages aux moindres frais. J’ai appris à m’adapter à un climat et une culture opposée à ce que je connaissais. J’ai appris à apprécier chaque petit instant et j’ai aussi appris à prendre du recul et ne plus me prendre la tête pour les petits soucis sans grands intérêts.

Bref, j’ai appris à être plus indépendante, débrouillarde et moins craintive et je sais que cela me sera d’une aide précieuse pour la suite. J’ai également amélioré mon niveau d’anglais (en tout cas je l’espère car c’était quand même le but de ce semestre), appris des bases de Suédois et su m’adapter à toutes les différences culturelles qui m’entouraient, et j’ai adoré ça ! J’ai également encore plus pris le goût de l’aventure et du voyage car je sais désormais tout ce que cela peut apporter de positif. 😉

lofoten à.jpg

Unstad i Lofoten, April 2019

 

Mais cet article n’est pas seulement là pour vous exposer mes joies et mes peines. Il est également important de parler du budget global de cet Erasmus, car il ne faut pas oublier que c’est un réel investissement de vivre en Suède pour nous pauvres étudiants.

Pour mon retour, j’avais donc décidé de prendre le train depuis Sundsvall à 7:00, jusqu’à Stockholm Arlanda 10:10, pour un montant de 320 SEK (environ 31€). J’avais ensuite opté pour un avion depuis Stockholm à 16:10, jusqu’à Paris CDG 18:40. Le billet d’avion comprenait 2 valises en soute de 23kg et un bagage cabine de 8kg max pour un montant total de 120€.

Durant le semestre, étant éligible à 3 bourses d’études (Région Auvergne-Rhône Alpes / CROUS / Erasmus+) j’ai eu la chance de percevoir au total plus de 3 000€ d’aide pour le semestre entier. Alors évidement les bourses sont d’une forte utilité, seulement mon semestre m’aura coûté en tout plus de 6 000€, en comptant mes loyers mensuels, la location de mes meubles, la nourriture, la survie, les voyages, et les petits plaisirs de temps en temps évidement. Il est donc très important d’anticiper un tel semestre en mettant de l’argent de côté en amont, ou bien en faisant un prêt étudiant, car il est vraiment dommage de se priver de tout voyage ou plaisir durant cette courte période hors du temps. Pour ma part, j’ai entièrement respecté mon budget envisagé au départ, et j’ai vécu mon aventure « dans le confort » (mais pas dans la richesse non plus).

Il me semble également utile et important pour les futurs étudiants de Sundsvall, de savoir qu’il existe deux résidences plus ou moins étudiantes où se loger durant ce semestre : Nacksta et Diös. Je ne vais pas vous faire de la propagande pour Nacksta, mais c’est dans cette résidence, géré par Mitthem, que la plupart des étudiants vivaient et vivent pendant leur Erasmus.
Ces deux résidences se situent à 20 minutes à pieds de l’université. Diös se situent en centre-ville tandis que Nacksta est à 40 min à pieds du centre. MAIS il faut savoir que les deux résidences se valent en termes de prix, mais absolument pas (à mon avis) en termes de confort et de qualité de vie. En effet, les logements disponibles à Diös suivent plus le principe d’internat avec des chambres individuelles de 9m2 et des parties communes (toilettes, douche, cuisine) à tout un étage. Tandis que les logements de Nacksta sont de grands appartements de plus de 70m2, composés de 2 ou 3 chambres, d’un salon (ou pas, ça dépend des appartements), d’une grande cuisine, de deux toilettes et d’une salle de bain que l’on partage seulement avec ses colocataires. Pas mal non ?
Le prix du loyer dépendra de la taille de votre chambre (je payais seulement 192€ par mois, tout compris, car la plus petite chambre m’avait été attribué, et celle-ci avait une superficie de 9m2, donc largement suffisant pour une simple chambre). Je vous conseil donc fortement de choisir Nacksta pour vous loger, ce sont des HLM certes, mais on y vit très bien 😉

IMG_0331.JPG

En résumé : prévoyez un beau budget pour vivre l’expérience de votre vie dans les beaux HLM en brique de Nacksta 😉

Bien-sûr, la paperasse de fin de séjour ne vous échappera pas non plus. Il faudra bien penser à prévenir Mitthem (si vous vivez à Nacksta) un bon mois avant votre départ, afin de fixer une date pour votre état des lieux. Vous aurez également à remplir un formulaire où il vous faudra renseigner votre RIB afin de percevoir votre caution à la fin du contrat de location. Cette caution vous sera demandé de payer en décembre, à peu prêt en même temps que votre loyer de janvier (car chaque loyer mensuel se paye un mois à l’avance, ex : le loyer de février se paye en janvier) et cette caution s’élève à plus 4000sek, soit presque 400€. Autant vous dire que mon porte-monnaie et moi l’attendons avec impatience.

Il vous faudra aussi prévenir Jesper (c’est un prénom), de l’agence Northfurniture lors de votre départ, si y louez vos meubles bien-sûr, mais ça c’est toute une histoire… Vous comprendrez sans doute par vous-même ! Sur 5 mois, mes meubles (lit, matelas, bureau, commode, chaise et lampe) m’auront coûté 215€.

Puis il vous faudra faire signer le certificat de fin de séjour (The Attendance Form) par votre coordinateur international de la Mid Sweden pour l’université de Clermont. Puis rédiger votre rapport de séjour mais vous aurez du temps (la date butoir cette année est le 15 juillet). Puis si vous faite partie de ce projet PREPAMOBIE, vous aurez à rédiger un dernier article une semaine après votre retour. Sans oublier votre stage, et toute la paperasse qui en découle évidemment. Bref, vous serez bien occupé, ne vous en faites pas pour ça.

Je ne sais quoi vous dire de plus, je pense avoir fait le tour. Il est temps pour moi de laisser le temps panser la tristesse, le manque et la nostalgie tout en se réadaptant doucement à la culture française. Le retour à la réalité est long et pas sans larmes, mais il est important de ne pas rester enfermé chez soi lors des premiers jours suivant le retour. Heureusement pour moi, je n’ai pas passé une seule journée seule depuis. Amis, famille puis stage, tout m’aide beaucoup à ne pas trop penser et pleurer et me remet aussi les pieds sur terre (même si ça fait un petit peu mal).

Je voulais vraiment remercier mon petit copain Lucas d’avoir essuyé toutes mes larmes depuis mon retour, d’avoir été et d’être encore à l’écoute et d’avoir été là pour me faire rire, me soutenir et me rassurer lorsque le moral était au plus bas.

IMG_0593.JPG

 

(Et encore merci d’avoir traversé deux fois l’Europe pour venir découvrir la petite vie que je menais ainsi que la belle capitale du Danemark) ❤

 

Alors petit conseil pour ne pas trop trop déprimer au retour : Ne retenez pas vos larmes, elles ont besoin de couler. Ne restez pas seul enfermé chez vous, sortez avec vos amis, faites des choses que vous aimez et qui vous vide la tête. Restez occupé le plus possible pour ne pas avoir le temps de penser et de ressasser.

 

Bon ben voilà, l’Aventure Suédoise se termine ici, sur ces lignes chargées de nostalgie. J’espère que ce petit blog vous aura fait voyager dans mes valises et donner l’envie de visiter le Pôle Nord, parce qu’il en vaut vraiment vraiment vraiment le détour.

Je ne retiendrai que le positif de ce pays et de cette culture. La Suède est à la fois sauvage et calme, riche d’une nature extraordinaire, où les gens ne sont pas stressés et sont respectueux tant des autres que de l’environnement. Alors même si c’est un pays qui ne voit jamais le soleil en décembre et ne connait jamais la nuit en juin, c’est avant tout un pays très froid qui a su réchauffer mon cœur.

(Et j’y retournerai, c’est certain !)

IMG_4107.JPG

My Sweden ❤

Merci à vous, lecteurs et lectrices, de m’avoir suivi durant cette folle aventure et je vous dis à très vite, pour les prochaines à venir (que j’attend déjà avec beaucoup d’impatience) 😉

Océane

 

 

To all the international friends that I met…

coloc.jpg

à mes colocs,

ilo lapo.jpg

dont mon acolyte d’aventure, Ilona,

coloc ber.jpg

et Berette ! ❤

 

depart.jpg

A la Team Lofoten, Julia, Sandra et Maha et au jour où on a frôlé la mort.

start.jpg

barbeuc.jpgA nos barbecues sauvages (bien arrosés),

nacksta.jpg

nos soirées à Nacksta (bien arrosées),

nation.jpg

nos soirées à Nation (bien arrosées),

anniv.jpg

et à tous ces anniversaires (bien arrosés aussi évidemment) ❤

we did it.jpg

A notre aventure Ilo, et à tous ces moments que nous n’oublierons jamais ! ❤

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s